Petit résumé : Acompte ou garantie ?

 

 

L’acompte est un paiement partiel réalisé par l’acheteur sur le montant total du prix dû pour l’achat de l’immeuble… il formalise donc la transaction, représente une partie du prix dudit immeuble et, sauf stipulation contraire, appartient au vendeur…

 

C’est uniquement l’usage, et non une quelconque règlementation, qui « veut » qu’un acompte soit versé à la signature du compromis de vente d’un immeuble.

 

Si l’acquéreur change d’avis et ne veut plus passer le contrat, il perd son acompte, ce qui démontre que le montant versé appartient bien au vendeur qui peut… en disposer librement…

 

L’acheteur défaillant s’expose en outre à ce que l’autre partie exige de sa part l’exécution forcée du contrat ou le paiement de dommages et intérêts.

En quoi la « garantie » diffère-t-elle de l’acompte ?

 

La garantie désigne généralement une somme d’argent qui est bloquée à titre de gage.  

 

Cette somme formalise et renforce l’engagement de l’acheteur MAIS pas la transaction… en conséquence, la somme versée n’est pas, au moment de son versement, une partie du prix de vente et continue d’appartenir à l’acheteur qui ne pourra toutefois en récupérer la disponibilité que si un évènement et/ou une condition se réalisent.

 

Le mécanisme de la garantie imaginé dans le cadre de la vente immobilière se conjugue généralement avec l’insertion d’une condition suspensive.

 

La garantie ne se transformera en acompte que lorsque la condition sera levée.

 

Gilles Tijtgat

Le 19 novembre 2015

Contact
Suivez-nous 

Legisconsult 

Gilles TIJTGAT


Tel: +32 476 97 86 54

Fax: +32 56 91 21 63
Email: info@legisconsult.be

 

BCE 0560.673.757

© 2015 Legisconsult                                                                                                                                                                                                         Réalisation : Rose